VINIFICATION ROUGE

La vendange est égrappée (Action qui consiste à séparer les rafles des baies) afin de ne pas donner aux vins un goût de végétal (vert) et par souci de place, car la vendange entière (avec la rafle) prend plus de place dans la cuve.

La macération se fait dans des cuves bétons (récipients pratiques grâce à leur inertie et leur grande capacité à conserver une température constante, peu importe les variations de température extérieure) pendant 10 à 12 jours.

La fermentation alcoolique se fait soit naturellement, soit par ajout de levures.

A l’achèvement de la fermentation alcoolique, nous procédons au décuvage qui marque la séparation du jus, appelé « vin de goutte » et du marc. Le marc sera alors pressé pour donner le “vin de presse”. L’assemblage entre les deux se fera ultérieurement, en fonction de critères gustatifs et analytiques.

Les cuvées bouteilles sont alors entonnées et la fermentation malolactique (qui marque la fin de la vinification et qui épuisera complètement les sucres résiduels et dégradera l’acide malique en acide lactique) s’effectue dans les fûts et l’élevage dure 12 mois.

VINIFICATION BLANC

La vendange (non éraflée) passe directement dans un pressoir pneumatique.

Le moût est ensuite acheminé dans des cuves inox afin de garder la fraîcheur puis est débourbé 12 à 24 heures afin de laisser les parties solides se déposer et disposer d’un jus plus clair.

La fermentation alcoolique se fait naturellement ou en ajoutant des levures.

Les cuvées bouteilles sont alors entonnées et la fermentation malolactique (qui marque la fin de la vinification et qui épuisera complètement les sucres résiduels et dégradera l’acide malique en acide lactique) s’effectue dans les fûts et l’élevage dure 12 mois. Des batonnages sont effectués afin de remettre en suspension les lies dans le fût et donner aux vins plus de rondeur.