MODE DE CONDUITE DE LA VIGNE

Au domaine, nous taillons en Guyot Simple. Cela consiste à laisser une baguette à 6 yeux (bourgeons) et un courson à 2 yeux positionnés plus bas que la baguette. Ce mode de taille permet de rabaisser le pied afin de ne pas monter les ceps trop haut tout en restant aligné dans le rang. Tailler permet de pérenniser le vignoble et maîtriser les rendements.

Des saisonniers passent après nous pour brûler les bois qui ont été coupés lors de la taille.

Nous essayons, quand le temps le permet, de passer en enjambeur dans les vignes afin de faire des trous pour remplacer les pieds morts. Cela permet de planter de jeunes plants. Il est important de renouveler le vignoble petit à petit chaque année pour réduire le nombre de pieds manquants.

En parallèle, les piquets et fils abîmés sont changés et réparés dans le but d’avoir un palissage en bon état pour la saison à venir.

Au domaine, nous travaillons les sols depuis des années, nous procédons à des sous solages (action qui consiste à labourer en profondeur afin de décompacter les sols) puis à des griffages (labours superficiels qui consiste à réveiller le sol). Nous utilisons des amendements organiques pour palier à certaines carences de la vigne.

Ensuite, les baguettes laissées lors de la taille sont couchées et attachées au fil de baguette.

La vigne commence à pousser, l’ébourgeonnage peut débuter. Cela consiste à enlever les bourgeons les moins bien placés. Les pieds sont alors plus aérés et les raisins mieux alimentés. Nous trouvons que cette technique améliore la qualité du vin.

Afin de protéger la vigne des maladies cryptogamiques (champignons), nous effectuons des traitements phytosanitaires. Nous sommes en lutte raisonnée, ce qui consiste à intervenir lorsqu’il est vraiment nécessaire de le faire.

La vigne continue de pousser, nous procédons alors au relevage des fils et aux accolages afin de maîtriser la pousse de la vigne. En effet les branches ont tendance à se coucher et à se casser, il faut alors intervenir rapidement dans le but de ranger les sarments dans le rang au fur et à mesure de leur pousse.

Les rognages commencent. Nous coupons les branches qui dépassent afin d’aérer les rangs.

Les raisins grossissent et ont besoin de soleil pour obtenir une maturité optimale. Nous procédons alors à un effeuillage monoface (côté du soleil levant) dans les parcelles consacrées à la vente en bouteille. Cette technique permet d’aérer le rang pour réduire les risques de pourriture et exposer les raisins au soleil.

Une fois que les travaux en vert et les traitements sont terminés, nous mettons en bouteille le millésime précédent et préparons les vendanges.